09 70 46 42 20
 
 8 h 30 - 12 h / 14 h - 18 h 
11 rue Jeanne d'Arc 52100 Saint Dizier
 
S.I. Sécurité
Protection des biens et des personnes
Conseil — Installation — SAV
sipng

Caméras de vidéo-protection : surveillez vos locaux

de l'intérieur à l'extérieur

Dissuader, enregistrer et donner l'alarme
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La vidéo-protection agit sur les trois temps de l'acte malveillant : prévention avant, intervention et mise en sécurité pendant, enquête après.
image3
1. AVANT
Surveiller et dissuader
AVANT : surveiller les zones sensibles
Moyennant un prestataire de télé-surveillance ou un opérateur dans une salle de contrôle sur place, le réseau de caméras contribue à prévenir un acte malveillant imminent, ou à s'en prémunir.
AVANT : dissuader et rassurer
Visible et annoncée par des affichages, la vidéo-protection décourage les moins hardis et contribue à minimiser la démarque, tout en rassurant le personnel et la clientèle.
image11
2. PENDANT
Protéger les personnes et les biens, et informer les services de police
PENDANT : mettre les personnes et les biens à l'abri
Moyennant un prestataire de télé-surveillance ou un opérateur dans une salle de contrôle sur place, les caméras signalent rapidement l'acte malveillant ou l'incident tel que prise de feu, permettant de déclencher les mesures de protection appropriées des biens et des personnes.
PENDANT : faire appel à la force publique
Moyennant un prestataire de télé-surveillance ou un opérateur dans une salle de contrôle sur place, l'anomalie peut donner lieu à l'intervention des forces publiques de maintien de l'ordre, Police Nationale et Gendarmerie. Disponibles en léger différé, les enregistrements constituent la levée de doute nécessaire.
31606458_xxl
3. APRÈS
Identifier les auteurs et approfondir l'enquête
APRÈS : établir les actes de malveillance et identifier leurs auteurs
D'autant plus aujourd'hui avec des caméras haute définition et haute cadence, la vidéo est susceptible de fournir des indications précises à l'enquête, sur la nature des faits et sur l'identité des suspects.
APRÈS : approfondir l'enquête
Outre les informations captées lors de l'acte malveillant, le réseau de caméra est l'outil privilégié de l'enquêteur qui cherche à connaître le modus operandi, et notamment les mesures de préparation et les complicités.
Est-ce légal ?
Pour que ses données puissent être exploitées et retenues contre un suspect, le réseau de vidéo-protection doit répondre aux obligations légales :
 
  autorisation préfectorale si le réseau est disposé dans un établissement recevant du public,
 
  déclaration CNIL si le réseau enregistre ses images,
 
  information du public et des personnels.
 
Notre prestation prévoit une aide pour chacune de ces démarches, en vous fournissant les informations et les documents nécessaires.
 
Besoin de conseils en vidéoprotection ?